FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer   ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


 Bienvenue sur le Forum de la Team -=FFI=- 
AMR-33

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des resistants Index du Forum -> La Deuxieme Guerre Mondiale -> Encyclopedie -> France
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
MAJORDAM
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2010
Messages: 1 385
Localisation: caen/normandie

MessagePosté le: Sam 26 Juin - 14:56 (2010)    Sujet du message: AMR-33 Répondre en citant

AMR-33



En raison de la mécanisation massive de l'Armée rouge, le gouvernement français en juillet 1930, mis au point le plan d'une force de projection destinée à assister ses alliés dans le "Cordon sanitaire". Cette force devait comprendre 5 divisions d'infanterie motorisée et 5 divisions de cavalerie, devant comprendre chacune 1 brigade motorisée.



En 1934, une division de cavalerie (la 4e) sera transformée en division blindée. Pour équiper ces unités, de nouveaux véhicules (spécialisés) devaient être fabriqués. Ces véhicules, baptisés "Automitrailleuses de Cavalerie type Reconnaissance' (AMR) dont les spécifications furent émises le 16 janvier 1932, devaient être des véhicules de 3t, armés d'une mitrailleuse légère et devant posséder une autonomie de 200km.



Bien que le nom puisse suggérer autre chose, les AMR étaient biens des chars à part entière avec un train de roulement entièrement chenillé, et une coque blindée. Ces véhicules destinés à la reconnaissance étaient bizarrement dépourvus de radio. Dès novembre 1931, Renault avait commencé à travailler à la conception d'un tracteur léger de cavalerie basé sur le Renault UE.



Les dessins de ce véhicule furent cependant rejetés car il était trop étroit et les militaires voulaient une caisse plus large. Renault cependant hésitait à faire de nouveaux investissements sans la garantie d'une future commande. Le 21 novembre la "Section Technique de Cavalerie" commanda à Renault une version chenillette du Renault UE pour tester la l'oportunité du concept de AMR chenillé, en compétition avec le Citroën Kégresse P 28 (half-track). Renault présenta un modèle plus volumineux sous forme d'une maquette en bois en mars 1932. Le 20 avril une commande de 5 prototypes du modèle de Renault fut passée.



Ces prototypes devaient être terminés pour participer aux manoeuvres de la Cavalerie en Champagne. Renault prendra cependant le risque de modifier la suspension qui au final était la copie quasi conforme (de type Carden-Loyd) du Renault UE. Au mois de juillet les cinq véhicules furent livrés. En septembre ils formèrent la première unité mécanisée de cavalerie créée en France, le "Détachement Mécanique de Sûreté expérimental". Les chars AMR de Renault démontrèrent qu'ils étaient très agiles, mais aussi assez bruyant, pas assez équilibrés et possédaient une pauvre autonomie (100 km).



Après ces manoeuvres les prototypes de Renault subiront encore trois type d'évaluations. Début décembre 1932, la "Commission de Vincennes" décida d'installer des réservoirs plus gros et d'augmenter l'épaisseur du blindage. En avril 1933 Renault proposa deux modèles: l'un avec une suspension horizontal avec caoutchouc, l'autre avec une suspension verticale qui furent testés en juin 1933.



Bien que Renault préférait la suspension horizontale ce fut finalement la suspension verticale qui fut choisie et ce prototype fut accepté pour la production sous le nom de AMR Renault modèle 1933 (AMR 33). Entre-temps la Cavalerie avait passée le 8 mars 1933 une commande de 45 véhicules qui fut complétée d'une nouvelle commande de 20 véhicules le 22 juin 1933.



Durant l'automne la Cavalerie passe une nouvelle commande de 50 véhicules supplémentaires. Les premiers exemplaires ne furent cependant livrés qu'à partir du 1er juin 1934 en raison de difficultés financières. Les derniers exemplaires (sur un total de 115) furent livrés en septembre 1934. La production du concurrent de l'AMR 33, le Citroën Kégresse P 28 sera limitée à 55 véhicules seulement. Les 5 prototypes furent remis aux normes et trois autres AMR 33 furent également produits. Ce qui donne un total final de 123 exemplaires.



Le AMR 33 était un char de petite taille, long seulement de 3.50m, large de 1.64m et haut de 1.73m. Son poids était de 5.5t et les 84 chevaux de son moteur lui permettait d'atteindre une vitesse maximum d'environ 60 km/h. Il était équipé d'un différentiel Cleveland doté de 4 vitesses avant et d'une vitesse arrière.



Avec les 128L de son réservoir, il possédait une autonomie d'environ 200km. Le blindage était constitué de plaques de blindage rivetées épaisses de 13 mm sur les parois verticales, de 9 mm sur les parois inclinées, de 6 mm sur le toit de la tourelle et de la caisse et de 5 mm sur le ventre de la caisse.



L'équipage était composé de 2 hommes; le pilote assis à la gauche du moteur et le chef-de-char/mitrailleur installé dans la tourelle. Cette dernière était armée d'une mitrailleuse Reibel de 7.5mm. Une mitrailleuse supplémentaire pouvait être installé sur un piédestal sur le toit de la tourelle pour un usage antiaérien.



La tourelle prévue à l'origine devait être un modèle spécial Schneider (cependant assez cher). Cependant les prototypes furent équipés d'une tourelle Renault octogonale installée fort en retrait de la caisse. Les modèles de production furent cependant équipés d'une tourelle AVIS-1 (conçue par les Ateliers de Vincennes mais produite par Renault), installé plus en avant pour une meilleure visibilité. Cette tourelle possédait une trappe d'observation sur le toit. L'accès au char se faisait cependant par une double-trappe installée à l'arrière de la caisse.



Spécifications techniques  
Production123 unités de 1934 à 1935
MotorisationReinastella 6 cyl. de 84 Ch.
Vitesse maximale65 km/h
Équipage2 hommes
Masse5 tonnes
Longueur3,5 m
Hauteur1,73 m
Largeur1,6 m
Blindage13 mm
Armementune mitrailleuse de 7.5mm Châtellerault M 1931

 

       

_________________
HONNEUR ET PATRIE
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 26 Juin - 14:56 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des resistants Index du Forum -> La Deuxieme Guerre Mondiale -> Encyclopedie -> France Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
    Darkness 1.2 template by Griffin
Copyright © 2003-2004 Griffin Webpages; All rights reserved