FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer   ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


 Bienvenue sur le Forum de la Team -=FFI=- 
AMC-35

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des resistants Index du Forum -> La Deuxieme Guerre Mondiale -> Encyclopedie -> France
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
MAJORDAM
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2010
Messages: 1 385
Localisation: caen/normandie

MessagePosté le: Sam 26 Juin - 14:46 (2010)    Sujet du message: AMC-35 Répondre en citant

AMC-35
   



   
Au AMC 34, succéda rapidement le AMC 35 (ou ACG 1). Les premiers modèles furent complétés par Renault, mais la majorité de la production, fut réalisé par la firme AMX. En tout 100 exemplaires furent fabriqués. L'AMC 35 avait un équipage de 3 hommes. Le pilote était assis dans le poste de conduite à l'avant du char et le commandant et le canonnier prenaient place dans la tourelle. L'armement consistait ici en un canon de 47 mm et une mitrailleuse coaxiale de 7.5 mm. Notons que sur certains exemplaires le canon de 47 mm fut remplacé par un canon anti-char de 25 mm à tube long (semi-automatique du type Région Fortifiée (25 mm S.A. RF)). Le canon de 25 mm possédait une puissance de perforation supérieure à celle du canon de 47mm S.A. 34. Cependant l'artillerie française rechignant à se séparer de ces précieux canons de 25 mm pour les installer sur des chars. Fort heureusement fit son apparition le canon de 47 mm S.A. Mle 35, de loin supérieur, avec sa grande vitesse initiale (680m/s avec l'obus de rupture Mle 32, contre 450 m/s avec l'obus de rupture Mle 92 du S.A. Mle 34).
   


La suspension de type "en ciseau" comprenait des ressorts horizontaux. Le train de roulement comprenait de chaque côté cinq galets, un barbotin avant, une poulie de tension arrière et cinq rouleaux porteurs. Le blindage de 25 mm maximum était constitué de plaques d'acier rivetées. L'AMC 35 avait un poids de combat d'environ 15 tonnes et était propulsé par un moteur Renault de 180 ch, identique à celui du char B1-bis, mais avec 4 cylindres seulement (6 pour le B1-bis). Il pouvait atteindre sur route les 40 km/h. Cependant sa consommation d'essence était catastrophique. Pour preuve, l'AMC 35 n'avait que trois-quarts d'heure d'autonomie en tout terrain ! Le train de roulement était en fait mal adapté à la vitesse de ce char cela provoquait cette consommation eccesive.



Sur les 100 exemplaires produits, 12 furent achetés par l'armée belge en 1937. Les exemplaires belges furent dotés d'une tourelle de conception et de fabrication belge, armée d'un canon anti-char de 47 mm et d'une mitrailleuse coaxiale de 13.20 mm Hotchkiss. Les exemplaires belges furent rebaptisés Automitrailleuses de Corps de Cavalerie.



Les français étudièrent la possibilité sur base du châssis de l'ACG1 de réaliser un canon automoteur de 75 mm. Cependant d'autres prototypes seront préférés pour les groupes de 75 mm automoteurs des D.L.M. et des D.C.R (Divisions Cuirassées de Réserve), et ce modèle, appelé ACGK, ne fut jamais produit.


   
Typechar léger
Equipage3 hommes
Armementun canon de 47 mm, une mitrailleuse de 7.5 mm
Blindagemax 25 mm
Longueur4.57 m
Largeur2.23 m
Hauteur2.33 m
Poids14.5 t en ordre de combat
Pression au sol???
Puissance massique???
MoteurRenault 4 cylindres à essence refroidi par eau développant
180 chevaux
Vitesse sur route40 km/h
Vitesse en tous-terrain???
Autonomie160 km
Obstacle vertical0.6 m
Coupure franche1.828 m
Pente40°
Gué???
Temps en servicedans l'armée française de 1935 à 1940. Utilisé par
les Allemands en 1940. Egalement utilisé par la Belgique,
avec une tourelle et un canon de fabrications belge

   

   
La suspension de type "en ciseau" comprenait des ressorts horizontaux. Le train de roulement comprenait de chaque côté cinq galets, un barbotin avant, une poulie de tension arrière et cinq rouleaux porteurs. Le blindage de 25 mm maximum était constitué de plaques d'acier rivetées. L'AMC 35 avait un poids de combat d'environ 15 tonnes et était propulsé par un moteur Renault de 180 ch, identique à celui du char B1-bis, mais avec 4 cylindres seulement (6 pour le B1-bis). Il pouvait atteindre sur route les 40 km/h. Cependant sa consommation d'essence était catastrophique. Pour preuve, l'AMC 35 n'avait que trois-quarts d'heure d'autonomie en tout terrain ! Le train de roulement était en fait mal adapté à la vitesse de ce char cela provoquait cette consommation eccesive.  

  
  

  
Sur les 100 exemplaires produits, 12 furent achetés par l'armée belge en 1937. Les exemplaires belges furent dotés d'une tourelle de conception et de fabrication belge, armée d'un canon anti-char de 47 mm et d'une mitrailleuse coaxiale de 13.20 mm Hotchkiss. Les exemplaires belges furent rebaptisés Automitrailleuses de Corps de Cavalerie.  
Les français étudièrent la possibilité sur base du châssis de l'ACG1 de réaliser un canon automoteur de 75 mm. Cependant d'autres prototypes seront préférés pour les groupes de 75 mm automoteurs des D.L.M. et des D.C.R (Divisions Cuirassées de Réserve), et ce modèle, appelé ACGK, ne fut jamais produit.  



Lorsque les Allemands lancèrent leur assaut contre la France, seulement 15 AMC 35 étaient encore en service. Deux Corps Francs (unités créés dans la précipitation et dotées d'un matériel hétéroclite, appartenant au 11e Groupement de Cavalerie ) furent équipés de ces chars légers. Ces chars participèrent très honorablement à la Bataille de la Basse Seine, puis à celle de Saumur. Ce qui est remarquable pour des chars conçus précipitamment et guère testés. L'AMC 35 souffrait de difficultés mécaniques ce qui retarda son entrée en service. Après la capitulation française, certaines AMC 35 furent utilisés par l'armée allemande sous l'appélation Pz.Kpfw AMC 738(f).



ACG-1
   


   

_________________
HONNEUR ET PATRIE
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 26 Juin - 14:46 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des resistants Index du Forum -> La Deuxieme Guerre Mondiale -> Encyclopedie -> France Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
    Darkness 1.2 template by Griffin
Copyright © 2003-2004 Griffin Webpages; All rights reserved