FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer   ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


 Bienvenue sur le Forum de la Team -=FFI=- 
T 34/85

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des resistants Index du Forum -> La Deuxieme Guerre Mondiale -> Encyclopedie -> Union-Sovietique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
MAJORDAM
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2010
Messages: 1 385
Localisation: caen/normandie

MessagePosté le: Dim 13 Juin - 20:41 (2010)    Sujet du message: T 34/85 Répondre en citant

T-34/85



Bien que le T34/57 fut un char très efficace, permettant d'exploiter l'avantage numérique des Russes, ces derniers n'en étaient pas totalement satisfait. Le développement du T-34 continua donc et fin 1942 fut tout d'abord proposé le T-43, doté d'une meilleure suspension, d'un compartiment de combat plus large, et d'un blindage plus épais (110 mm à l'avant). Le T-43 était lui-même un descendant du T-34M. Cependant, l'Armée rouge préferait un développement de la puissance de feu, plus que de la production et le T-43 resta un char expérimental. Il fut donc décidé d'utiliser le canon antiaérien M39 de 85 mm qui avait été modifié pour être monté sur le char lourd de la série KV (KV-85). Le nouveau modèle devait comprendre un maximum de pièces interchangeables avec le T-34 standard.



Une conférence fut organisée, fin août 1943 à l'usine 112 avec V.A. Marlyshev (Commissaire pour la production de chars), Ya.N. Fedorenko (Commandant en chef des Troupes mécanisées) et d'autres personnages de haut rang. En préambule, V.A. Marlyshev déclara que si la bataille de Koursk (juillet 43) avait été une victoire importante pour l'Armée rouge, c'était au prix de pertes très élevées. Pertes en grande partie dues au fait que les canons des chars Panthers et Tiger pouvaient détruire un T-34/76 à 1500 m alors que ce dernier ne pouvait raisonnablement espérer faire de même qu'à 500-600 m de sa cible, beaucoup trop près ! Dès le début de 1943, le GOKO avait réagi par rapport à l'apparition du char Tiger et son terrible canon de 88 mm et préconisait une urgente amélioration des armes anti-char russes. En effet, les Russes se rendirent compte après avoir capturé un exemplaire de char Tigre, que le canon de 76.2 mm F-34 ne pouvait percer le blindage frontal (100-110 mm) d'un char Tiger qu'à une distance de 200 m ! L'arme la plus efficace à cette époque pour rétablir la situation, était le canon antiaérien de 85 mm K-53 M1939, capable de percer 100 mm de blindage à 1000 m.



Le 27 mai 1943, l'étude d'une version anti-char de canon, appelée D-5T-85 était terminée à l'usine n°9. Ce canon était remarquable par son faible poids et son recul léger. Le premier exemplaire de production sortit des chaînes de montage en juin. Durant la même période d'autres prototypes de canon anti-char de 85 mm furent proposés comme le S-53 réalisé par T.I.Sergeyev et G.I.Shabarov du TsAKB (bureau centrale de conception d'artillerie dirigé par V.G. Grabin) et le S-50 réalisé par V.D.Meshaninov, A.M.Volgevskii, et V.A.Tyurin ou encore le LB-85 réalisé par A.I.Savin de l'usine 92. Les Russes avaient donc le choix entre 4 modèles ! Mais quel char allaient-ils choisir.

   

Le T-43 dont le blindage avait été sensiblement augmenté pesait déjà 34.1 tonnes et l'équiper d'un canon plus lourd que son 76.2 mm F-34 aurait des conséquences négatives. De plus bien qu'ayant de nombreux composants en commun avec le T-34, le remplacement de ce dernier par le T-43 aurait causé une baisse de la capacité de production en raison des changements nécessaires dans le usines. Comme la production de masse était sacro-sainte pour les Soviétiques, le projet T-43 fut abandonné bien que le canon de 85 mm y fut effectivement monté à titre d'essai. Dans le même temps, le 85 mm D-5T avait été monté avec succès sur le très prometteur char lourd IS-1. Pour équiper le T-34 de ce canon, il fallait obligatoirement concevoir une tourelle plus large avec une plus grande circulaire. V.V. Krylov de l'usine "Krasnoye Sormovo" et un groupe de travail à l'usine 183 dirigé par A.A.Moloshtanov and M.A.Nabutovskii se penchèrent sur le problème et proposèrent deux prototypes de tourelles assez semblables avec un diamètre de circulaire de 1.60 m.



Le TsAKB promis quant à lui de réussir à installer le canon de 85 mm S-53 dans une tourelle standard de T-34/76 avec sa circulaire de 1.42 m ! Le char devait être produit à l'usine 112. La partie avant de la tourelle fut remaniée (le tourillon du canon fut déplacé de 200 millimètres vers l'avant). Cependant V.A.Malyshev avait de sérieux doutes sur la faisabilité de ce projet qui furent accrédités par les tests de terrain effectués à Gorokhovetsk. Le défaut principal de ce montage était que deux homme dans une si étroite tourelle ne pouvaient manoeuvrer efficacement le canon. Ce montage fut donc abandonné. Pour compliquer les choses, il s'avéra que le canon S-53 qui était le meilleur model des 4 prototypes de canon de 85 mm ne pouvait pas être monté sur la tourelle conçue par Sormovo (élévation trop limitée sur cette tourelle). La tourelle Sormovo devait être modifiée ou un autre canon, par exemple le D-5T, devait être installée.




Dans un premier temps, il fut décidé que l'usine "Krasnoye Sormovo" devait produire un premier lot de 100 T-34s armés du canon de 85 mm D-5T avant la fin de 1943. Le premier exemplaire ne quitta cependant l'usine que début janvier 1944. Ce retard s'explique par le fait que le GOKO n'accepta officiellement le T-34/85 seulement que le 23 janvier 1944. La production du T-34/85 continua officiellement jusqu'en 1946 mais certaines sources prétendent qu'une production à basse échelle continua à l'usine "Krasnoye Sormovo" jusqu'en 1950. Quant au total d'exemplaires produits, il n'existe aucune source précise et fiable !

PRODUCTION

1944    
1945    
1946    
Total    
6585    
7356    
493    
14434    
3062    
3255    
1154    
7471    
1000    
1940    
1054    
3994    
10647    
12551    
2701    
25899    
 
La caisse du T-34/85 était à quelques détails près celle du T-34/57 et était divisée en trois partie: le compartiment du pilote à l'avant, le compartiment de combat au centre et le compartiment moteur-transmission à l'arrière. Pour les munitions de 85 mm, le basic load était de 55 coups, dont 36 projectiles explosifs, 14 projectiles perforants et 5 projectiles sous-calibrés. Ces munitions étaient répartis dans le poste de combat mais aussi dans la tourelle sur différents types de rangements: supports, brides, et caisses.

 

A l'avant du poste de combat se trouvait le compartiment du pilote comprenant, la direction, installée dans le nez du char, le siège du pilote (à gauche), le siège de l'opérateur radio-mitrailleur (à droite), un poste radio (sur la parois de droite), les commandes du char (leviers de direction, panneaux de commandes, pédales d'embrayage , ...), une mitrailleuse de caisse 7.62 mm DT montée sur rotule (sur la droite), quelques munitions , les systèmes de vision, une paire de bouteilles d'oxygène (pour démarrer en urgence le moteur), des pièces de rechanges, quelques instruments et équipement additionnels. Le pilote disposait pour sa vision d'une fenêtre de conduite avec volet blindé monté sur charnières, sur le glacis (qui était fermée en situation de combat). La direction du char s'obtenait soit en variant la vitesse d'une des chenilles ou en freinant sur l'une d'entre-elles.



Les T-34/85s étaient équipés d'un poste radio 9-RM à ondes courtes (mais à grande portée). La communication interne se faisait au moyen d'interphones TPU-3-bisF. Notons que seuls le commandant et le pilote disposaient d'interphones.



La tourelle du T-34/85 était moulée. Sur le masque trois ouvertures étaient présentes: pour le canon, la mitrailleuse et le télescope. De chaque côté on pouvait trouver deux eye-bolts et une balustrade soudés à la tourelle (une troisième balustrade était soudée sur la partie arrière). Les côtés et l'arrière de la tourelle étaient aussi équipés d'un sabord de tir au pistolet. Les modèles équipés du 85 mm D-5T étaient dotés de fentes de vision au-dessus des sabords de tir. A partir de 1944-1945, seule la fente du chargeur présente sur le côté droit de la tourelle fut conservée (supprimée sur les modèles d'après-guerre).

    
    
    
 
La tourelle était dotée d'une coupole de commandant de type tambour située sur la gauche du toit. Cette coupole disposait de 5 fentes de vision avec vitres protectrices. La coupole pouvait pivoter sur des roulements à billes, et possédait une trappe à deux volets montée sur charnières, équipée d'un périscope rotatif. La modèles de 1944-1945 furent équipés de trappes à un seul volet et le périscope était monté sur la partie fixe du toit de la coupole.

   

1. Siège du chargeur;
2. Panier à douilles
3. Siège du tireur
4. Mécanisme de rotation de la tourelle
5. Circulaire de tourelle
6. Le taquet du port du canon
7. Le bouton backlight pour le déflexion du canon
8. L'unité de contrôle électrique
9. Le support du télescope
10. Le périscope MK-4
11. Le télescope TNSh-16
12. Le backlightning pour le TNSh-16
13. Le canon
14. La lampe d'illumination
15. La mitrailleuse coaxiale
16. Magasins pour la mitrailleuse
17. Le dispositif de verrouillage de tourelle
18. Le dispositif de communication TPU.

Le chargeur disposait d'un trappe ronde montée sur charnières située à droite de la coupole de commandant. Devant cette trappe se trouvait le périscope rotatif MK-4 du chargeur. A l'arrière du toit de la tourelle étaient situées deux trappes de ventilation protégées par des couvercles blindés, soudés sur la tourelle. Les ventilateurs de la tourelle étaient situés juste en-dessous. La rotation de la tourelle s'effectuait grâce à l'action d'un moteur électrique ou manuellement. Via le moteur électrique , la tourelle pouvait effectuer un tour complet en 17 secondes.

   
1. La trappe du chargeur
2. Le couvercle blindé du ventilateur
3. Trou pour le périscope du commandant
4. La trappe du commandant
5. La coupole du commandant
6. La fente d'observation
7. Le trou de l'antenne
8. La balustrade
9. Le trou pour le périscope du canonnier
10. sabord de tir au pistolet
11. The eye-bolt;
12. Le trou pour le télescope
13. Le viseur
14. Le trou pour le tourillon du canon
15. Le trou pour la mitrailleuse coaxiale
16. Le trou pour le périscope du chargeur

Les premiers T-34/85 étaient équipés du canon de 85 mm D-5T pesant 1530 kg et possédant un recul maximum de 320 mm. Ce canon était également doté comme le F-34 d'un bloc de culasse semi-automatique. Le mécanisme de recul était composé d'un frein hydraulique de recul et d'un récupérateur hydropneumatique situés au-dessus du tube (le récupérateur du côté droit, le frein de recul du côté gauche). Pour le feu direct , le télescope TSh-15 et le périscope PTK-5 étaient utilisés.

   

85 mm S-53

A partir de mars 1944, le canon de 85 mm S-53 et à partir de l'été 1944, le canon de 85 mm ZIS-S-53 furent montés sur les tourelles de T-34/85s. Ces canons étaient doté d'un bloc de culasse vertical semi-automatique. Le mécanisme de déclenchement était composé de détentes (manuelles) électriques et mécaniques. La détente électrique était située sur le volant d'élévation et la détente manuelle était située sur le bouclier gauche de la sûreté du canon. Comme le D-5T, le S-53 et le ZIS-S-53 étaient couplés à une mitrailleuse de 7.62 mm coaxiale. Pour le feu direct, le télescope TSh-16 était utilisé.

   

   
Les deux canons développés à partir du canon anti-aérien de 85 mm utilisaient les munitions de 85 mm standard du M1939.

http://ww2armor.jexiste.fr/Files/Allies/Allies/1-Vehicles/USSR/3-MediumTank…

http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://www.peachmountain.com/5star/image…

http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://data3.primeportal.net/tanks/dmitr…



http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://www.asphm.com/vehicules/t34_85/t3…

   

_________________
HONNEUR ET PATRIE
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Dim 13 Juin - 20:41 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des resistants Index du Forum -> La Deuxieme Guerre Mondiale -> Encyclopedie -> Union-Sovietique Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
    Darkness 1.2 template by Griffin
Copyright © 2003-2004 Griffin Webpages; All rights reserved