FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer   ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


 Bienvenue sur le Forum de la Team -=FFI=- 
SU-122

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des resistants Index du Forum -> La Deuxieme Guerre Mondiale -> Encyclopedie -> Union-Sovietique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
MAJORDAM
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2010
Messages: 1 385
Localisation: caen/normandie

MessagePosté le: Dim 13 Juin - 19:58 (2010)    Sujet du message: SU-122 Répondre en citant

SU-122
 



Le contexte historique
Le développement et l’adoption du concept "canon d’assaut" par la Panzer Waffe influencèrent les stratèges de l’Armée Rouge. L’entrée en service de ce type de matériels dans l’armée allemande se fit au début 1940 et fut utilisé avec succès lors de la campagne de l’Ouest. Début 1940, les Soviétiques ont en dotation un "char d’artillerie", le KV-2 dont la tourelle haute et massive abritait un obusier de 152 mm L/20. La taille hors norme de cette tourelle est un handicap pour ce char. Le blindage haut et vertical en fait une cible désignée pour l’artillerie adverse. Le char ne peut tirer en cours de déplacement, l’utilisation de la tourelle est réduite si le char se trouve sur un plan incliné. Cette tourelle/casemate entraîne une élévation spectaculaire de poids en comparaison au KV-1 dont il est dérivé.



Tous ces défauts et faiblesses se révélèrent catastrophiques. Lors des premières semaines de l’invasion allemande de la Russie en juin 1941, un nombre considérable de KV-2 est détruit démontrant l’inefficacité du concept. Les blindés allemands font une hécatombe de ces chars pour la plus grande joie des photographes des Propaganda Staffel. Face à cette situation catastrophique, les Soviétiques engagèrent des matériels de conception moderne afin de lutter sur un pied d’égalité avec les chars allemands. L’apparition du T-34 sur le champ de bataille inversa la donne et rendit les panzer I, II ,III obsolètes. S’inspirant des canons d’assaut allemands, les Russes développèrent des canons autopropulsés. Le premier développement opérationnel se fit à partir du T-70. D’importantes modifications du châssis, de la superstructure supérieure et la mise en place d’un canon de 76 mm donnent naissance au SU-76. Entrant dans la catégorie des " chasseurs de chars ", son manque de puissance, son faible blindage et sa casemate ouverte le relèguent rapidement à un rôle de soutien d’infanterie.



 
La genèse
Poursuivant leurs recherches, les Soviétiques élaborent les plans d’un engin armé d’un obusier de 122 mm en utilisant l’excellent châssis du T-34. Le nouvel engin doit remplacer efficacement le KV-2. Eté 1942, S.J. Kotin et d'autres ingénieurs mettent au point un premier prototype, celui-ci est présenté à Staline. Très impressionné par les performances du blindé et par ordre personnel, il ordonne une mise en production de masse immédiate. Le premier régiment équipé de SU-122 est opérationnel en janvier 1943 avec des engins dont l’élément de base était le châssis du T-34/76 mle C.  

 
 

 
 
Le développement
L’armement principal est l’obusier de 122 mm mle 1938 dérivé de l’artillerie divisionnaire. Il est équipé d’une lunette panoramique. Cette pièce est logée dans une superstructure fixe en remplacement de la tourelle. Cette configuration limite le débattement du tube. La nouvelle structure située à l’avant du châssis englobe la partie avant de la transmission et est caractérisée par une large plaque de blindage frontale inclinée et un masque de canon massif. 

 
 

 
La coupole du chef de char est placée à gauche. Le SU-122 dispose d’une radio et d’épiscopes permettant au chef de char de communiquer et d’observer. L’épaisseur du blindage frontal atteint 100 mm. L’équipage varie entre 4 et 5 hommes Le SU-122 pouvait être utilisé en soutien d’infanterie ou être employé comme char d’appui dans les divisions blindées. 

 
 

 
Les SU-122 sont regroupés en peloton de 3 engins rattachés aux compagnies ou bataillons blindés. Là est la différence de concept entre le canon d’assaut allemand et le char d’artillerie russe pouvant être utilisé en remplacement d’un char de combat. En février 1943, l’entrée en service des automoteurs équipés d’un canon de 152 mm, basé sur châssis KV ou IS et spécifiquement conçu comme char de soutien, prend le pas sur la production des SU-122.Celle-ci continue néanmoins jusqu’ à l’été 1944. Issue d’une commande initiale de 25 véhicules passée fin 1942, la production totale atteint un peu plus de 1100 blindés en été 1944. 

 
 

 
 
Les régiments d’artillerie automouvante 
 
Printemps 1943, les régiments d’artillerie autopropulsées sont composés de 17 SU-76 et de 8 SU-122. En avril 1943, les régiments possèdent 4 à 5 batteries de 5 blindés du même type. La mission dévolue à ces unités est le soutien de l’infanterie et la défense contre les attaques blindées adverses. S’il excelle dans la destruction des points fortifiés, le SU-122 est hélas peu performant dans le combat antichar. 

 
 

 
 
Les variantes
Il n’existe pas de variante proprement dit du SU-122. Aucun développement ne fut mis en production. Il existe quelques prototypes et variantes mineures issus de tentatives infructueuses de modification. Ces modifications devaient théoriquement faire baisser le coût de production par simplification de construction. La principale modification est le remplacement de l’obusier de 122 mm M-30 par l’obusier de 122 mm U-11. Cette transformation donne naissance au SU-122 M. 

 
 

 
La mise en place de ce nouveau canon entraîne des modifications dans l’habitacle de combat. Hélas, cette modification pleine de promesses, n’a pas le succès escompté. Une augmentation du coût de production, une surcharge en poids du véhicule créant des problèmes de train de roulement et la faible vitesse initiale de l’obus sonnent le glas du projet. 

 
 

 
Un autre essai d’amélioration est tenté par adaptation de l’obusier de 122 mm D-6 sur le châssis d’un SU-85. Quoique plus léger et plus compact que le U-11, ce fut un échec. Seul, une petite série de SU-122 fut construite à partir du châssis du SU-100.  

 
 

 

 
 
  
 

 
http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://www.battlefield.ru/blueprints/su122_9.gif&imgrefurl=http://blog.naver.com/PostView.nhn%3FblogId%3Ddldnjswls272%26logNo%3D38928419%26widgetTypeCall%3Dtrue&usg=__0-p6LT51f82ykpDeiE_AwiyYsNw=&h=782&w=709&sz=67&hl=fr&start=60&um=1&itbs=1&tbnid=lyonh1fefUGbMM:&tbnh=143&tbnw=130&prev=/images%3Fq%3Dsu%2B122%26start%3D40%26um%3D1%26hl%3Dfr%26lr%3D%26client%3Dfirefox-a%26sa%3DN%26rls%3Dorg.mozilla:fr:official%26channel%3Ds%26ndsp%3D20%26tbs%3Disch:1 

 
 
Caractéristiques
 
 
Désignation : Samokhadnaya Ustanovka SU-122
Manufacture : Usine lourde de machines de l’usine n° 9 Ural (UTZM ou Uralmash)
Quantité de production : environ 1148 soit
1942 : 25     1943 : 630        1944 : 493     Période de production : Décembre 1942 – été 1944
Type : canon d’assaut
Equipage : 4 à 5
Longueur 6,95 m
Largeur : 3, 00 m
Hauteur : 2,32 m
Poids : 30, 9 t
Armement
Armement principal :
Selon le type– obusier 122 mm 1938 M-30 S2
Ou 122 mm M38 ou 122 mm M-30S1 ou 122 mm 1
Emport munition : 40 coups complets en casemate
Poids de l’obus : 21,7 Kg
Vitesse initiale : 800 m/seconde
Débattement du canon : -3° à + 25° en site et 10° en latéral gauche/droit
Moteur
Type : V-12 de 38,9 litres W-2, V-21 ou W-2/342
Puissance : 500 Ch à 1800 t/mn
Boite de vitesse : 5 avant / 1 arrière
Carburant : Diesel
Vitesse du route : 55 Km/h
Autonomie sur route : 300 Km
Autonomie sur tout-terrain : 150 Km
Consommation : 155l/100 Km
Emport carburant : 420 litres en réservoir principal et 270 en 3 réservoirs extérieurs, le 4e réservoir étant réservé généralement pour l’huile
Train de roulement;
Type : Christie
Poulie de tension à l’avant, barbotin arrière
5 roues avec espace entre la deuxième et la troisième
Chenilles à 72 maillons
Pression au sol : 0,75 Kg/cm2
Blindage
Epaisseur moyenne : 45 mm sous une incidence variant entre 30° et 90°
Epaisseur du masque de canon : 65 mm

_________________
HONNEUR ET PATRIE
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Dim 13 Juin - 19:58 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des resistants Index du Forum -> La Deuxieme Guerre Mondiale -> Encyclopedie -> Union-Sovietique Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
    Darkness 1.2 template by Griffin
Copyright © 2003-2004 Griffin Webpages; All rights reserved