FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer   ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


 Bienvenue sur le Forum de la Team -=FFI=- 
Pz.Kpfw VI / TIGRE 1 (Sd.Kfz.181)

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des resistants Index du Forum -> La Deuxieme Guerre Mondiale -> Encyclopedie -> Allemagne
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
MAJORDAM
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2010
Messages: 1 385
Localisation: caen/normandie

MessagePosté le: Ven 16 Avr - 14:57 (2010)    Sujet du message: Pz.Kpfw VI / TIGRE 1 (Sd.Kfz.181) Répondre en citant

TIGRE 1 / PzKpfw VI





L'étude de conception du Panzerkampfwagen (PzKpfw) VI Tigre I débute en 1937 et c'est en 1942 qu'il commence à être produit. Les deux entreprises qui se chargent de sa construction sont Porsche et Henschel.         

         


     
Il s'agit d'un char qui se veut très lourd (plus de 50 tonnes) capable de traverser toutes sortes d'obstacles et chargé remplacer les PzKpfw II et III vieillissants qui n'ont pas été très brillants contre les char français et britanniques en 1940.
 
     
Armé du redoutable canon de 88 qui n'est autre que l'excellent canon de 88 Flack 36 monté sur tourelle, le char Tigre I est doté d'un large blindage (entre 8 et 10 cm de blindage selon les emplacements) le protégeant de la grande majorité des armes antichars et assurant son invulnérabilité contre les tirs frontaux.   

     


Le char PzKpfw IV (Le 5 mars 1943, le reçoit la dénomination Tiger I) effectue son baptême du feu sur le front Russe, lors de la Bataille de Leningrad en août 1942.         
         
Désormais le maître incontesté des champs de bataille en Europe, le Tigre allie une bonne protection, une grande mobilité et une puissance de feu incomparable. Il domine très largement le Sherman américain sans parler des chars britanniques.   

     


Mais son principal défaut réside dans le fait qu'il est difficile de produire autant de chars Tigre que les troupes allemandes ont en besoin. En Normandie, si les divisions de Panzer sont dotées de chars Tigre chargés de lancer une contre-offensive, ces blindés sont trop peu nombreux pour véritablement gêner les Alliés. Tout de même, des actions comme celles menées par Mickael wittman sur PzKpfw IV Tiger I marquent la supériorité de ce char, considéré comme l'un des meilleurs engins blindés de toute la Seconde Guerre mondiale.   
 
   
  

   
Caractéristiques générales
Équipage5
Longueur8,45 m
Largeur3,55 m (chenilles de combat)
Hauteur3,00 m
Masse au combat56,9 tonnes
Blindage et armement
Blindage25 à 110 mm
Armement principal1 Canon KWK 36l/56 de 88 mm (56 calibres, 92 obus)
Armement secondaire2 mitrailleuses MG 34 de 7,92 mm, 5 700 balles
Mobilité
MoteurMaybach HL 230 P45 V-12 à essence et refroidissement par eau
700 ch (514,8 kW)
Suspensionbarre de torsion
Vitesse sur route38 km/h (20 en tout terrain)
Puissance massique12,3 ch/tonne
Autonomie195 km (110 en tout terrain)
 


De 1937 à 1941, divers projets de chars moyens et lourds ont été menés par les firmes Henckel et Porche. Ce n'est qu'en mai 1941 qu'Hitler demanda à ces firmes de concevoir un char lourd pour l'été 1942. Nom de code : Tigerprogramm.
Le nouveau char devait peser 45 tonnes et être armé d'un dérivé du fameux canon de dca de 88 mm qui s'était illustré au début de la guerre, notamment en Afrique du Nord en utilisation antichar. Les deux firmes construisirent chacune un prototype mais, bien que le programme Porche fût plus avancé et plus moderne, de trop nombreux problèmes techniques firent que le modèle Henschel fut conservé. Il hérita néanmoins de la tourelle Krupp du projet Porche.
À sa sortie, et au cours de toute la fin de la guerre, le Tigre I ne fut jamais regroupé en grande unité : il servit dans les shwere panzer abtelugen, des unités spéciales de chars lourds qui participèrent à toutes les campagnes : afrique,europe de l est et de l'ouest. Il reçut le nom officiel de Panzerkampfwagen VI Tiger - Sd.Kfz.181. Tout au long de sa carrière, il ne fut que très peu modifié, recevant par exemple des filtres à sable pour le désert d'Afrique, ou certaines pièces standardisées avec les Panther et KONIGSTIGER. Ces derniers ne sont pas une version de ce char, mais des engins de conception différente.



Nombre de Tigres furent abandonnés après sabotage, par suite de panne technique, de panne sèche, ou de manque de munitions (Erinnerungen an die Tiger-Abteilung 503, p. 401) La plupart de ceux qui furent détruits le furent par l'aviation, notamment par les jabos (de l'allemand "Jagdbomber", chasseur bonbardier) en écrasante supériorité numérique vers la fin de la guerre. Les autres, se battant dans des conditions d'infériorité numérique,d autre furent perdus face à d'autres chars tel le IS2, voire en 1945 des véhicules blindés qui atteignaient quasiment les mêmes caractéristiques comme le M26 PERSHING.



Avant cela, les ratios de pertes paraissent invraisemblables : le 7 juillet 1943, un seul Tigre rencontra sur le front de l'Est 50 T-34 à Psyolknee, au Sud du saillant de koursk. Celui-ci détruisit 22 T-34 avant de revenir dans ses lignes, sauf mais sans munitions, les autres tanks russes ayant pris la fuite.
Durant la bataille de normandie, un bataillon de 45 Tigres fut entièrement perdu, détruit ou abandonné par ses équipages suite notamment à des attaques aériennes de la part des alliés, à des pannes d'essence et à des problèmes mécaniques. L'une des figures légendaires reste le SS (Capitaine)Mickael Wittmann qui en deux ans avait détruit pas moins de 138 chars et canons d'assaut alliés.Beaucoup moins connu, Knurt Knispel aurait pour sa part un "palmarès" de 168 victoires.



Le Tiger I était armé d'un canon de 88 mm à haute vélocité, lui assurant une portée et une puissance de feu inconnue jusqu'alors pour un char de combat lourd, ainsi que de MG34. Son blindage épais (jusqu'à 100mm à certains endroits), quoique non incliné, le rendait presque invulnérable. Il fallut attendre le T34/85 soviétique et le canon de 76/2 mm des derniers Sherman  pour que d'autres chars soient en mesure d'abord de le contrer et ensuite, avec beaucoup de chance et d'adresse, de le détruire. Ceci seulement à très courte portée, alors que le canon du Tigre pouvait détruire un T-34, par exemple, jusqu'à 3500-4000 m de distance.En effet, en plus de caractéristiques balistiques supérieures, le canon était aussi équipé d'une optique de premier choix, dérivée de l'optique du canon de DCA qui lui servait de base.

Mais ceci avait un prix : les 650 chevaux du moteur 12 cilindre en v maybach HL 210 P 45 étaient insuffisants pour permettre à un tel monstre de se déplacer rapidement. Porté à 700 chevaux par la suite, les performances s'améliorèrent, mais restèrent de manière générale insuffisantes. Le Tigre excellait, par contre, dans la capacité à pivoter sur soi-même. Les premiers Tigres furent munis de schnorchels leur permettant de se déplacer sous l'eau à cinq mètres de profondeur, et ce pendant 2 h 30. Les chenilles de 72 cm de large rendaient l'énorme véhicule trop large pour lui permettre d'être transporté par train, aussi un jeu de chenilles de 52 cm fut prévu à cet effet. Ces deux jeux de chenilles avaient tendance à s'enrayer à cause du gel ou de la boue sur le théâtre des opérations Est.



Ce char n'avait en effet pas que des avantages : trop lourd, trop lent, il était de plus handicapé par le fait que certains ponts ne pouvaient supporter une telle masse. Sa mobilité tactique s'en trouvait réduite d'autant. De plus, sa consommation faramineuse lui donnait une autonomie très faible, et les restrictions d'essence que connut l'Allemagne après l'écrasement de Ploesli et de ses raffineries de pétrole synthétique n'arrangèrent pas les choses. De plus, la complexité technique du Tigre I le rendait fragile, soumis à de nombreuses pannes, et horriblement coûteux : un Tigre coûtait le prix de deux Panther. Il en fut donc d'autant moins construit.


        

_________________
HONNEUR ET PATRIE
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Ven 16 Avr - 14:57 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des resistants Index du Forum -> La Deuxieme Guerre Mondiale -> Encyclopedie -> Allemagne Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2015 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
    Darkness 1.2 template by Griffin
Copyright © 2003-2004 Griffin Webpages; All rights reserved