FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer   ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


 Bienvenue sur le Forum de la Team -=FFI=- 
INFANTERIE

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des resistants Index du Forum -> La Deuxieme Guerre Mondiale -> Encyclopedie -> Union-Sovietique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
MAJORDAM
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2010
Messages: 1 385
Localisation: caen/normandie

MessagePosté le: Jeu 18 Mar - 19:02 (2010)    Sujet du message: INFANTERIE Répondre en citant

L'armée de l'air soviétique
URSS

Commandant, aviation de l'Armée Rouge, 1940
L'aviation russe était une branche de l'armée Rouge et non une arme indépendante. En août 1924, on lui attribua un uniforme de service bleu, qui fut modifié en décembre 1935 lorsque son usage fut étendit au service, aux cérémonies et aux sorties. L'uniforme de base de l'aviation était identique à celui de l'armée de terre; seuls les pattes de col et le passepoil bleu clair distinguaient les aviateurs. La même couleur bleue apparaîtrait plus tard sur les épaulettes. De nouvelles pattes de col furent adoptées par l'aviation russe en 1935 : de couleur bleu ciel, elles étaient bordées d'un liseré or pour les officiers et d'un liseré noir pour le personnel politique et les gradés. Comme on le voit ici, l'hélice ailée et les insignes de grade étaient portés sur les pattes. Ces insignes avaient été créés en 1924; ils se présentaient sous forme de losanges, de rectangles, de carrés ou de triangles émaillés de rouge, chaque forme correspondant à un grade particulier.

Commandant, aviation de l'Armée Rouge, 1940
Lieutenant, Cercle polaire arctique, 1941
Ce pilote de chasse porte un modèle d'avant-guerre de manteau d'aviateur en cuir et un casque d'aviateur. Ses pattes de col présentent les insignes de grade d'un lieutenant : deux carrés émaillés de rouge et une hélice ailée.

Lieutenant, Cercle polaire arctique, 1941
Lieutenant, Région de Kiev, 1944
Les nouvelles ordonnances du 15 janvier 1935 imposèrent des nombreuses modifications à l'uniforme de l'aviation russe. De nouvelles tuniques furent notamment créées pour pouvoir porter les insignes, et tous les officiers furent dotés d'épaulettes en galon d'or pour les uniformes de parade et de service, ou en simple tissu pour l'uniforme de campagne. Les épaulettes en tissu, bordées d'un liseré bleu, étaient traversées dans leur longueur par un galon rouge central. Celles d'un lieutenant comme le personnage ci-dessus comportaient un seul galon et deux étoiles de 13 mm de diamètre. La tunique de l'uniforme de parade présentait des pattes de col et ses manchettes étaient ornées de doubles barrettes. Les pattes de col, bleues, étaient brodées d'un ou deux galons selon le rang, ce dernier étant aussi indiqué par le nombre de doubles barrettes aux manchettes. Sur sa poitrine, cet officier arbore (du côté droit) l'insigne de la Garde et les insignes pour blessure qui avaient été introduits en juillet 1942 (rouge pour une blessure légère, or pour une blessure grave), et du côté gauche l'ordre de l'Étoile rouge.

Lieutenant, Région de Kiev, 1944

_________________
HONNEUR ET PATRIE
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Jeu 18 Mar - 19:02 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
MAJORDAM
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2010
Messages: 1 385
Localisation: caen/normandie

MessagePosté le: Jeu 18 Mar - 19:03 (2010)    Sujet du message: INFANTERIE Répondre en citant

La marine soviétique
URSS

Matelot, Flotte Nord, 1939
Similaire à l'uniforme des autres marines du monde, celui de la marine soviétique présentait cependant deux traits caractéristiques premièrement, c'était le seul qui associait le traditionnel col carré de marin avec la casquette à visière d'officier marinier; et deuxièmement, l'uniforme de marin présentait un mélange de noir et de bleu. Les officiers portaient un uniforme noir comprenant une casquette à visière, un caban sur une chemise blanche et une cravate noire, un pantalon noir et des chaussures de cuir noir. Ils avaient également à leur disposition un manteau croisé noir à deux rangées de six boutons en métal doré. Quant aux matelots tel celui-ci, ils étaient dotés d'un pull-over bleu marine (ou flanelevka) et d'un pantalon de marine noir. Ce personnage est revêtu du manteau croisé à six boutons en métal jaune, porté par temps froid à la place du caban prévu pour les conditions plus clémentes. Sur le bandeau du bonnet, de couleur noir, était inscrit en lettres cyrilliques dorées le nom de la flotte - ici la Flotte Nord - ou celui de l'équipage du navire. Au début de la guerre, tout le personnel portait ses insignes de rang sur ses manchettes. Pour les officiers, ceux-ci étaient de couleur or sur un uniforme bleu ou bleu clair sur un uniforme blanc. Pour les matelots et les gradés, ces insignes étaient soit rouges, soit jaunes.

Matelot, Flotte Nord, 1939
Matelot, Flotte Baltique, 1942
Pour les matelots soviétiques, l'uniforme d'été se composait d'habits de travail en lin naturel. Souvent teints en bleu, ces habits s'accompagnaient en hiver de casquettes en fourrure, d'anoraks, de cirés, de bottes en caoutchouc et autres vêtements de protection. Le marin de cette illustration porte un casque en acier modèle 1940 et un imperméable de gros temps. Ses écouteurs et son micro font partie du matériel de contrôle d'artillerie du navire. Les attaches en caoutchouc au bas de son manteau servaient à maintenir le matériel accrocher à sa ceinture.

Matelot, Flotte Baltique, 1942
Second maître, Flottille Caspienne, 1943
Après cinq ans passés dans la marine soviétique, les officiers mariniers pouvaient revêtir la casquette à visière et le col carré. Par temps froid, ils se couvraient d'un long manteau de couleur bleue à six boutons jaunes, ou d'un caban court à deux rangées de six boutons. En 1943, les insignes de classe de la marine furent remontés des manches aux épaulettes. Ornées de galons jaunes, ces épaulettes comportaient des lettres cyrilliques indiquant l'unité du combattant. Au sommet des manches figuraient les insignes des différents corps de métier. Brodés de symboles rouges et bordés d'un liseré rouge, ces emblèmes étaient de la couleur de l'uniforme qui était censé les recevoir. Par exemple, les maîtres d'équipage étaient représentés par une ancre, les timoniers par une barre et les artilleurs par deux canons croisés. La ceinture en cuir comportait une boucle estampée d'une ancre surmontée d'une étoile, cette dernière étant frappée de la faucille et du marteau. Le bonnet de ce second maître présente un bandeau de gardes noir et orange, récompense militaire décernée à certains membres d'équipage. Sur sa poitrine, du côté gauche, on peut voir une médaille de campagne. Son col en blue-jean était connu sous le nom de forminka. Quant à son pantalon de marine, il était généralement porté par-dessus le pull-over.

Second maître, Flottille Caspienne, 1943
Vice-amiral, Flotte Pacifique, 1944
Cet officier général de la flotte sous-marine porte l'uniforme de la marine soviétique. Il y avait dans la marine russe deux types d'officiers : les commandants en second et les officiers administratifs. La première catégorie comprenait les officiers d'infanterie et les officiers du génie d'infanterie, tandis que la seconde regroupait les officiers servant dans tous les autres corps ou armes de la marine. Les officiers d'infanterie arboraient des insignes or : insigne de casquette, broderies sur la visière, galons de manchettes, épaulettes et boutons. L'insigne de casquette que l'on peut voir sur cette illustration représentait une ancre surjalée sur une cocarde ronde saillante au centre noir, entourée d'une couronne de laurier, le tout surmonté d'une étoile rouge frappée en son centre de la faucille et du marteau sur fond blanc. Au début de la guerre, les officiers arboraient les galons de manchettes d'usage, mais les ordonnances vestimentaires de février 1943 virent l'apparition d'épaulettes au motif traditionnel russe, ornées de galon or ou argent selon le corps, et de galons de manchettes plus étroits, comme on le voit ici. Tous les officiers sans exception portaient des épaulettes sur leur veste, leur tunique et leur manteau noirs, tandis que seuls les officiers d'infanterie et du génie d'infanterie disposaient de galons de manchettes. Les épaulettes des officiers supérieurs étaient couvertes d'or et d'argent et à motif en zigzag.

Vice-amiral, Flotte Pacifique, 1944

_________________
HONNEUR ET PATRIE
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
MAJORDAM
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2010
Messages: 1 385
Localisation: caen/normandie

MessagePosté le: Jeu 18 Mar - 19:04 (2010)    Sujet du message: INFANTERIE Répondre en citant

L'armée de terre soviétique
URSS

Soldat de 2ème classe, division d'infanterie, 1939
Ce soldat de 2' classe participa à la désastreuse "guerre d'hiver" contre la Finlande. Il porte le traditionnel casque à pointe connu sous le nom de shelm mais appelé dubionovka en référence au légendaire commandant de cavalerie russe Budjenny. La casquette à visière, ou Jurashka, présentait une coiffe et un bandeau kaki, et elle était passepoilée dans la couleur de l'arme. Sa visière et sa mentonnière étaient noires, et à l'avant figurait une étoile rouge à cinq branches. Lors des combats contre les Finlandais, le shelm se révéla inefficace contre les grands froids et il fut remplacé en 1940 par une casquette en toile grise munie de rabats en fourrure, l'ushanrka. Fait notable de la conception de l'égalité dans l'armée Rouge, les rabats des officiers étaient en véritable fourrure, tandis que ceux des gradés étaient en fourrure artificielle. Comme l'indique la couleur rouge framboise de l'étoile et des pattes de col, nous avons là un soldat d'infanterie. Son sac en toile abrite un masque à gaz.

Soldat de 2ème classe, division d'infanterie, 1939
Maréchal de l'Union soviétique, Armée Rouge, 1940
Ce personnage est le maréchal Timoshenko, commandant du District militaire de Kiev et commandant en chef des forces soviétiques durant la guerre de Finlande. Il porte son nouvel uniforme de parade, qui comprend une élégante tunique grise passepoilée de rouge (les généraux et maréchaux recevaient un manteau gris à passepoil rouge). La casquette grise de l'uniforme de parade des généraux et des maréchaux était équipée d'un double cordon or au-dessus de la visière et d'un insigne constitué d'une étoile rouge en laiton émaillé sertie dans une cocarde de 30 mm. Pour les insignes de grade, des étoiles d'or remplaçaient les losanges émaillés sur les pattes de col des généraux, tandis que les maréchaux arboraient des couronnes de laurier surmontées de l'étoile dorée. Sur chaque manche, les maréchaux portaient une grande étoile brodée de fil d'or, au-dessus de deux chevrons entrecoupés d'une guirlande de laurier sur fond rouge. Timoshenko arbore les décorations suivantes (de haut en bas) : l'étoile d'or de héros de l'Union soviétique; deux ordres de Lénine; trois ordres de la Bannière rouge; et la médaille du 20` Anniversaire de l'armée Rouge.

Maréchal de l'Union soviétique, Armée Rouge, 1940
Adjudant-chef, division de cavalerie, 1941
Cet adjudant-chef porte l'uniforme standard de l'armée Rouge utilisé sur le front de l'Est au début de la guerre, avec quelques modifications indiquant son arme (la cavalerie). À cette époque, la chemise en coton standard avait un col cassé (curieusement, celle du personnage ici représenté possède un col Mao) et des poches plaquées à rabat et à bouton. Les manches sont froncées au poignet et se terminent par une manchette fermée par deux petits boutons (la manchette des officiers était passepoilée aux couleurs de l'arme). Cette chemise était associée à une culotte de cheval kaki pour tous les grades des unités à pied, et de couleur bleu roi pour les soldats des unités à cheval. Cet adjudant-chef porte une casquette à visière à coiffe kaki et à bandeau de la couleur de son arme.

Adjudant-chef, division de cavalerie, 1941
Caporal, division d'infanterie, 1941
Ce caporal représente l'archétype de l'appelé russe. Son manteau croisé, fait de toile gris foncé virant parfois au brun, possédait un col rabattu, une fermeture sous patte, des manches retournées taillées en biseau (la pointe étant tournée vers l'arrière) et des poches fendues. A partir de décembre 1935, les officiers furent dotés d'un manteau croisé à col rabattu, avec deux rangées de quatre boutons et des manches retournées. Le col et les manchettes (le ce nouveau manteau étaient passepoilés aux couleurs de l'arme. Ce caporal porte un casque en acier modèle 1940, à l'avant duquel figurait parfois une étoile rouge. Les pattes de col de son manteau identifient son arme et son grade d'efreitor (mot dérivé du terme allemand Gefreiter, qui signifie "soldat libéré des tâches subalternes"). Son équipement est constitué d'un masque à gaz porté sur le côté gauche, d'une pelle portée sur le côté droit, d'une ceinture munie d'étuis à munitions, et d'un paquetage en toile kaki. Son arme est un fusil Tokarev M1940 calibre 7,62 mm à culasse mobile.

Caporal, division d'infanterie, 1941
Officier, division d'infanterie, 1941
L'uniforme d'hiver russe se composait d'une chemise et d'une culotte de cheval assortie, de hautes hottes en cuir noir, d'une casquette en toile grise avec rabats en peau de mouton pour le front, les oreilles et la nuque, et d'un manteau croisé d'ordonnance. Parmi les autres tenues hivernales, citons des manteaux confectionnés soit en peau de mouton (portés par les tankistes ou les soldats de cavalerie), soit en coutil de coton kaki. L’officier illustré ci-dessus arbore l'habit d'hiver visse le plus typique, composé d'un pantalon et d'une veste (le coton kaki, matelassés et cousus en bandes verticales. Cette chaude tenue ouatinée était connue sous le nom de telogreiku. Introduite en août 1941, elle était complétée par des bottes en feutre, les valenki, idéales pour la neige.

Officier, division d'infanterie, 1941
Sous-lieutenant, Armée Rouge, 1945
Les nouvelles ordonnances vestimentaires de 1943 allaient changer toute la structure de l'armée Rouge. Les pattes de col traditionnelles furent abolies et tous les insignes de grades furent transférés sur des épaulettes à liseré de couleur. On attribua aux officiers subalternes un uniforme de parade kaki composé d'une casquette à visière et d'une tunique droite à cinq boutons en laiton et à col relevé, comme on le voit ici. Dépourvue de poches antérieures, la tunique présentait deux fausses poches à l'arrière. La même casquette était portée avec l'uniforme de parade et celui de tous les jours. La couleur de son bandeau indiquait l'arme de l'officier, tout comme celle des pattes de col, qui révélaient en outre son grade - les officiers supérieurs avaient deux barrettes, les officiers subalternes seulement une. Remarquez également la patte de manchette, qui révèle le rang d'officier subalterne. Les membres du génie et le personnel technique arboraient des barrettes brodées d'argent et décorées d'un simple ornement en fil d'or, tandis que le reste de l'armée Rouge portait des barrettes d'or à ornement en argent, ceci afin de différencier le personnel technique des troupes d'artillerie et de blindés, qui arboraient elles aussi des pattes de col noires. L'armée Rouge possédait en outre deux types d'épaulettes ; un modèle fait de galon or ou argent, et le modèle de campagne en tissu kaki. Tous deux, larges de 60 mm, identifiaient l'arme de la personne qui les portait par la couleur de leurs galons et de leur liseré.

Sous-lieutenant, Armée Rouge, 1945

_________________
HONNEUR ET PATRIE
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
MAJORDAM
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2010
Messages: 1 385
Localisation: caen/normandie

MessagePosté le: Jeu 18 Mar - 19:05 (2010)    Sujet du message: INFANTERIE Répondre en citant

Les tankistes soviétiques
URSS

Colonel, division blindée, 1940
En 1935 la tenue de service kaki des troupes blindées soviétiques fut remplacée par un uniforme gris acier. Cette modification vestimentaire avait pour but de rehausser l'importance des blindés en général au sein de l'armée Rouge - un choix qui se révéla judicieux vu le rôle déterminant joué par ces blindés sur le Front de l'Est de 1941 à 1945. Il est toutefois amusant de noter que les troupes continuèrent à porter leur uniforme standard kaki, même si les officiers arboraient parfois la nouvelle casquette à visière grise.

Colonel, division blindée, 1940
Adjudant, régiment blindé, 1941
L'homme de cette illustration porte le chapeau colonial qui fut mis en service en mars 1938 pour le personnel militaire servant dans les troupes d'Asie centrale, du Nord Caucase, transcaucasiennes et de Crimée. Sa chemise à col cassé possède des renforts au niveau des coudes, et il en est de même pour le pantalon à hauteur des genoux. Cet adjudant porte des pattes de col qui révèlent la couleur de son arme, associée à un petit insigne métallique en forme de char (les blindés et l'artillerie arbo­raient des pattes de col de la même couleur : noires passepoilées de rouge). Dans l'armée Rouge, les combattants de tous grades portaient des insignes de col en métal, qui servaient à identifier l'arme de leurs porteurs, car la couleur des pattes et du passepoil ne suffisait pas à faire la distinction. C'était notamment le cas pour les offi­ciers, dont les pattes de col étaient invariablement passepoilées d'or.

Adjudant, régiment blindé, 1941
Tankiste, 2ème Garde - Corps blindé, 1943
Durant le service, les tankistes russes portaient une combinaison théoriquement noire ou bleu marine, mais en temps de guerre de nombreux coloris furent employés, allant du noir au gris. L'équipage était doté d'un casque en cuir (plus tard en toile noire) rembourré, muni d'oreillettes pour abriter les écouteurs. La combinaison de guerre comportait un col rabattu, une fermeture ventrale à glissière et une ceinture en toile assortie à boucle métallique. Une poche à rabat était plaquée sur la poitrine, du côté gauche, et une autre sur la cuisse droite, tandis que deux poches fendues à hauteur des hanches permettaient d'accéder aux poches de la culotte de cheval, en dessous. Bien après le début du conflit, un nouvel uniforme deux pièces fut élaboré pour les tankistes, et en hiver ces derniers recevaient un manteau trois quarts en peau de mouton. Jusqu'à la fin de la guerre, ils ne portèrent jamais aucun insigne sur leur uniforme, et ce n'est qu'à l'occasion du défilé de la victoire à Moscou en 1945 que les équipages se virent requis d'arborer une combinaison noire avec pattes de col, épaulettes et autres décorations.

Tankiste, 2ème Garde - Corps blindé, 1943

_________________
HONNEUR ET PATRIE
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:55 (2016)    Sujet du message: INFANTERIE

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des resistants Index du Forum -> La Deuxieme Guerre Mondiale -> Encyclopedie -> Union-Sovietique Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
    Darkness 1.2 template by Griffin
Copyright © 2003-2004 Griffin Webpages; All rights reserved