FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer   ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 


 Bienvenue sur le Forum de la Team -=FFI=- 
INFANTERIE

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des resistants Index du Forum -> La Deuxieme Guerre Mondiale -> Encyclopedie -> France
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
MAJORDAM
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2010
Messages: 1 385
Localisation: caen/normandie

MessagePosté le: Ven 12 Mar - 20:50 (2010)    Sujet du message: INFANTERIE Répondre en citant

L'armée de terre française
France

Chasseur alpin, 5ème demi-brigade, 1940
Ce soldat alpin fait partie des combattants débarqués en Norvège en tant que membre de la force de la Force expéditionnaire alliée. Il porte le béret bleu des chasseurs alpins et un anorak imperméable en coutil. Attaché à son sac à dos, on aperçoit une veste en peau de mouton qui lui offrait une protection supplémentaire contre le froid et l'humidité. L'homme est armé d'un pistolet contenu dans un étui ventral et d'un fusil MAS 36 de calibre 7,5 mm.

Chasseur alpin, 5ème demi-brigade, 1940
Chef de bataillon, 46ème régiment d'infanterie, 1940
Le grade des officiers français était indiqué par les insignes apposés aux manches de la vareuse, au manteau, au képi et au calot. Pour ce qui était du pardessus et autres habits de protection, la grade des officiers était représenté par un ou plusieurs galons cousus à une patte attachée à un bouton. Le képi des généraux était brodé de feuilles de chêne en or, tandis que celui des officiers supérieurs et subalternes comportait un certain nombre de galons or ou argent selon le grade.

Chef de bataillon, 46ème régiment d'infanterie, 1940
Sergent, 1er régiment d'infanterie, 1940
Ce soldat d'origine tchécoslovaque arbore l'uniforme standard français disponible en 1940, mais cet équipement se révéla obsolète (en particulier à cause des molletières). Ce sergent est vêtu du dernier modèle français de tunique et de culotte. Il est coiffé du casque acier français, et son étui à pistolet abrite un revolver M1892 calibre 8 mm.

Sergent, 1er régiment d'infanterie, 1940
Soldat de 2ème classe, Forces Françaises libres, 1940
Ce FFL porte une tenue de combat britannique associée au fameux casque français. Ce dernier fut mis en service général en 1915 et connu un certain nombre d'améliorations entre les deux guerres. La version définitive, en acier au manganèse, était emboutie en une seule pièce. Chaque arme possédait son propre insigne en métal estampé apposé à l'avant du casque, tandis qu'une pratique officieuse consistait à accoler à la visière une seconde plaque métallique frappée du nom du détenteur du casque et de l'inscription "Un soldat de la Grande Guerre" enserrée entre deux branches de laurier. Ses chaussures et son armement (comme son Berthier M07/15) son aussi français.

Soldat de 2ème classe, Forces Françaises libres, 1940
Goumier, troupes françaises d'Afrique, 1944
Les uniformes des FFL dépendant largement des stocks de tenues militaires britanniques et américaines, seules les insignes tricolores distinguaient les soldats français de leurs homologues anglo-saxons. Cependant, qu'ils fussent de France ou des colonies françaises, les combattants des FFL continuèrent de porter l'uniforme français aussi longtemps qu'ils le pouvaient. Ce n'est qu'une fois leurs habits usés qu'ils acceptaient de s'équiper d'uniformes et de matériel anglais ou américains. Ce goumier porte un casque britannique en acier par-dessus son turban et sa djellaba rayée au-dessus d'un uniforme de combat américain.

Goumier, troupes françaises d'Afrique, 1944
Brigadier, 2ème division marocaine, 1945
Le brigadier ici représenté est vêtu de la version définitive de l'uniforme des FFL porté durant la Seconde Guerre mondiale. De style typiquement américain, cet uniforme comporte un pantalon kaki en laine et une veste de combat d'hiver américain avec poches fendues verticales, modèle particulièrement apprécié des équipages de véhicules blindés. Le personnage ci-contre porte des chaussures françaises M1917 avec guêtres, et son arme est un fusil Lee-Enfield calibre 303 fabriqué en Grande-Bretagne.

Brigadier, 2ème division marocaine, 1945

_________________
HONNEUR ET PATRIE
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Ven 12 Mar - 20:50 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
MAJORDAM
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2010
Messages: 1 385
Localisation: caen/normandie

MessagePosté le: Ven 12 Mar - 21:34 (2010)    Sujet du message: INFANTERIE Répondre en citant

L'armée de l'air française
France

Sous-lieutenant, Armée de l'air, 1940
Ce pilote d'avion de reconnaissance Potez 63/II porte un casque d'aviateur standard en cuir chromé rembourré, une combinaison de vol et un parachute Chanole avec harnais.

Sous-lieutenant, Armée de l'air, 1940
Sergent-chef, Armée de l'air, 1940
Les sous-officiers de l'armée de l'air française portaient le même uniforme de base que celui des officiers, hormis le fait que la tunique comportait une ceinture en toile assortie, cinq boutons à l'avant et des poches poitrines à plis. Pour plus de protection, ils disposaient d'un manteau croisé à deux rangées de trois boutons en métal doré.

Sergent-chef, Armée de l'air, 1940

_________________
HONNEUR ET PATRIE
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
MAJORDAM
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2010
Messages: 1 385
Localisation: caen/normandie

MessagePosté le: Ven 12 Mar - 21:35 (2010)    Sujet du message: INFANTERIE Répondre en citant

La marine française
France

Second maître, Marine, 1940
Ce second maître porte la tenue panachée, avec coiffe de casquette blanche et pantalon blanc. Son grade est indiqué par les deux galons jaunes de biais sur les avant-bras (sur l'uniforme d'été, de couleur blanche, ces galons étaient amovibles, tandis qu'ils étaient cousus aux manches de la vareuse bleue).

Second maître, Marine, 1940
Lieutenant de vaisseau, flotte méditerranéenne, 1940
Ce lieutenant de vaisseau arbore la tenue de service bleue de la marine française. Les officiers étaient autorisés à porter le caban bleu avec leur casquette recouverte d'une coiffe blanche, associés à un pantalon blanc et des chaussures en toile blanche, mais ils pouvaient revêtir une veste blanche spécialement conçue pour l'été. Pour les climats chauds, il y avait en outre un uniforme en coutil kaki.

Lieutenant de vaisseau, flotte méditerranéenne, 1940
Quartier-maître de 1ère classe, flotte atlantique, 1940
Le quartier-maître illustré ci-dessus porte sa tenue de parade: béret à pompon rouge typique de la marine française, tricot rayé et col bleu. Outre l'uniforme bleu ici représenté, les quartiers-maîtres possédaient des habits qu'ils devaient revêtir pour leurs occupations quotidienne ou par gros temps.

Quartier-maître de 1ère classe, flotte atlantique, 1940
Quartier-maître de 2ème classe, 1941
Les sous-officiers de l'armée de l'air française portaient le même uniforme de base que celui des officiers, hormis le fait que la tunique comportait une ceinture en toile assortie, cinq boutons à l'avant et des poches poitrines à plis. Pour plus de protection, ils disposaient d'un manteau croisé à deux rangées de trois boutons en métal doré.

Quartier-maître de 2ème classe, 1941

_________________
HONNEUR ET PATRIE
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
MAJORDAM
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2010
Messages: 1 385
Localisation: caen/normandie

MessagePosté le: Ven 12 Mar - 21:36 (2010)    Sujet du message: INFANTERIE Répondre en citant

Les tankistes français
France

Adjudant, division blindée, 1942
En mai 1940 l'armée de terre possédait plus de 2000 blindés, chiffre d'autant plus impressionnant que ses chars étaient de meilleure construction que leurs homologues allemands et possédaient une puissance de feu supérieure. Cependant, les Français manquaient de compétence tactiques dans l'organisation de leurs formations blindées, qui seraient balayées par les divisions panzers dans leur spectaculaire progression vers l'Ouest. Le personnage ci-dessus porte l'uniforme introduit en 1935 de couleur kaki. Comme on peut le voir, son béret arbore l'insigne des chars (deux canons croisés sur un heaume), tandis que ses insignes de grade figurent au rabat de sa veste, et ceux de son unité sur son col. Ici, ces derniers sont verts, mais la couleur habituelle était le gris.

_________________
HONNEUR ET PATRIE
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:43 (2016)    Sujet du message: INFANTERIE

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le forum des resistants Index du Forum -> La Deuxieme Guerre Mondiale -> Encyclopedie -> France Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2015 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
    Darkness 1.2 template by Griffin
Copyright © 2003-2004 Griffin Webpages; All rights reserved